Oddity VR

Blog

Intelligent
Immersif
Désinhibant
Précis
Fiable
Bienveillant

Les recruteurs désenchantés

Saviez-vous qu’un recruteur sur trois envisage de changer de métier d'ici à un an ? Les causes : la pénurie actuelle de candidats qui rend le métier difficile, des processus et des outils vieillissants, des tâches chronophages et un manque de temps pour se consacrer à des missions plus motivantes et valorisantes (comme mener les entretiens).

1. Un phénomène dû notamment à une forte tension sur le marché de l’emploi

 

On observe actuellement une très forte tension sur ce marché. Les intentions d’embauche sont de plus en plus nombreuses et sont équivalentes, voire supérieures à celles connues avant la crise sanitaire. En face, la tension du marché provient des nouvelles exigences des candidats, mais également d’un manque de ressources disponibles (86% des recruteurs pensent qu’il y a un nombre insuffisant de candidats) en adéquation avec le poste. Les candidats aspirent à autre chose, veulent trouver plus de sens et sont de plus en plus exigeants. Les entreprises doivent réussir à séduire, à identifier et à attirer de nouveaux talents et la clé pour cela, c'est l’innovation et la créativité.

 

On se retrouve dans une logique de marché : concurrence, image de marque, désintérêt des candidats pour l’entreprise. Les recruteurs se transforment en marqueteurs et doivent constamment se renouveler pour se démarquer, ce qui modifie profondément leurs habitudes et leur travail quotidien. 

 

Ce n’est cependant pas le seul facteur qui rend le métier de recruteur plus complexe. 

Le manque de moyens et d’outils performants (seulement 30 % des entreprises ont augmenté le budget alloué au recrutement), l’organisation interne peu optimisée ou encore le nombre élevé de tâches à faible valeur ajoutée pour relever ces défis ne font qu’aggraver la situation et affecter le moral des équipes en place. 

 

Parmi les difficultés liées à l’organisation interne, c’est la complexité à évaluer les candidats qui ressort en première place avec un taux de 46 %. 

 

2. Comment y remédier ? 

 

ODDITY VR répond à ces problématiques en proposant un outil simple, ludique, précis et rapide pour évaluer vos candidats et révéler leur savoir-être. 

 

La réalité virtuelle est un média moderne résolument tourné vers le futur qui peut vous permettre d’attirer de nombreux candidats. Vous pouvez également impacter positivement l’attractivité de votre marque employeur en initiant vos candidats à un processus de recrutement innovant et différenciant. 

 

Il faut sortir des sentiers battus, faire preuve d’audace et surprendre les candidats. 

 

C’est de surcroit l’occasion de repenser, d’enrichir et de valoriser les missions du recruteur en lui permettant de casser complètement les codes de l’entretien classique. ODDITY VR vous offre l’opportunité, à partir du vécu d’une expérience unique, de recentrer les échanges sur la dimension humaine et les soft-skills. 

Pour 41 % des recruteurs, l’évaluation des candidats est une tâche trop prenante. Mettre à leur disposition un outil d’évaluation du savoir-être capable de vous délivrer des éléments fiables en moins de 10 minutes constitue une formidable évolution. 

 

Les dirigeants doivent prendre en compte ces éléments pour ne pas mettre en péril leur entreprise dont le futur est de plus en plus lié à la capacité des équipes RH et des managers à trouver et à séduire de nouveaux talents. Osez ODDITY VR pour réenchanter vos équipes recrutement ! 

 

Source : sondage IFOP pour CleverConnect et PageGroup 

Partager cet article : Linkedin






Nous vous invitons à répondre à ce quiz afin de savoir si Oddity VR peut être bénéfique pour votre entreprise :

Les soft skills = les compétences du XXI ème siècle
C'est le bas du CV qui m’a permis de devenir astronaute
Thomas Pesquet
Les soft skills sont au centre de la capacité de réinvention d’une entreprise
Corinne Samama, coach de dirigeants et d'équipe
72 % des actifs estiment que les Soft Skills sont des compétences importantes pour évoluer professionnellement
56 % des Français trouvent bénéfique et 53 % motivant d’être évalué sur d’autres critères que les atouts techniques
Le même sondage nous dit que le salarié doit être évalué d’abord pour son implication dans le travail (70 % … loin devant l’expertise technique ; Victoire du soft sur le hard ! )
Sondage Opinion Way Dropbox 2020
57 % des recruteurs et 45 % des candidats considèrent l’esprit d’équipe comme la plus importante des Soft Skills
Étude menée en novembre 2019 par le spécialiste du recrutement HelloWork
Le leader de demain devra combiner intelligence émotionnelle artificielle et collective
Titre Harwar Business Review en 2019
On recrute sur le savoir-faire et on congédie sur le savoir-être
95 % de nos comportements sont automatiques
L’identification à un mentor est inspirée par ses savoirs-être


Une démo ?

Sollicitez-nous pour une démo au sein de votre entreprise




Oddity VR, révélateur de savoir-être

03 87 76 18 00

contact@oddity-vr.com


104 bis rue Jean Burger, 57070 Saint-Julien-les-Metz